Jeux vidéo

On a testé Grand Theft Auto V : notre verdict

Annonçons la couleur dès le départ, les développeurs de Rockstar North ont de nouveau mis à terre les audacieux qui tenteraient d’égaler la constance et la performance de la série des Grand Theft Auto. Devenu un véritable mythe au fil des années et des épisodes, tous plus réussis les uns que les autres, le cycle des GTA atteint encore des sommets avec ce cinquième opus.

Un univers d’une richesse infinie

GTA V : Un univers très riche
L’immensité de la cité de Los Santos laisse rêveur. A tel point que l’on se laisse parfois prendre dans une interminable visite de la tentaculaire mégalopole, construite sur le modèle de Los Angeles (les noms de quartiers sont d’évidentes allusions aux districts de la Cité des Anges). Sans limite, l’espace de jeu a quelque chose de magique.

La carte de GTA V

Libre comme l’air, le joueur peut explorer les fonds marins à sa guise, piloter un avion de ligne sans jamais se heurter à un mur invisible de fin de carte, parcourir montagnes, fleuves, plages et champs sans jamais se lasser de l’époustouflant paysage. En bref, un vrai travail de pro.

3 personnages pour 3 fois plus de fun

Les trois protagonistes

Rockstar fait dans l’inédit pour ce nouvel opus de GTA. Désormais, le joueur peut en effet contrôler non pas un mais trois malfrats ! Michael « Da Santa », Franklin Clinton et Trevor Phillips se partagent la tête d’affiche. Michael est certes l’élément dominateur du jeu, mais constitue également le plus difficile à cerner et cache une incroyable histoire.

Franklin, adorateur de Michael, en vient à s’y associer et à constituer un duo plutôt complémentaire avec ce dernier. Trevor, quant à lui, est un personnage plus indépendant, aux réactions imprévisibles, surprenantes et brutales. Les trois lascars n’exécutent pas forcément toutes les missions ensemble et il est souvent imposé de n’utiliser qu’un seul ou deux d’entre eux.

Michael

La permutation est limitée dans certaines situations, comme lors des poursuites avec les forces de l’ordre et l’armée, qui sont d’ailleurs bien plus coriaces que dans les épisodes précédents de la série. C’est dire ! De plus, les personnages disposent de facultés particulières, comme le fait de pouvoir ralentir le cours du temps ou infliger le double de dégâts lors des combats.

Une structure narrative d’une puissance inégalée

Une structure narrative d'une puissance inégalée

Le talent des scénaristes de Rockstar ne se dément toujours pas, bien au contraire ! Les dialogues restent d’une délicieuse truculence que seul GTA peut nous offrir. Les insultes et les répliques cinglantes jalonnent un script irréprochable sur tous les plans. Bien sûr, la caricature de la société nord-américaine est évidente et ses défauts sont exposés au grand jour.

Dan Houser, le cofondateur de Rockstar et scénariste de l’intégralité des jeux de la firme, nous offre une flopée de personnages très originaux et marquants. Il ne faut cependant pas oublier que GTA V est un jeu destiné à un public adulte. Les scènes sont souvent choquantes et glacent parfois le sang, à l’instar de certains actes de torture ou de scènes à caractère pornographique qui n’ont rien à faire sous les yeux d’un mineur.

Mission en hélicoptère

Pour vous donner un ordre d’idée sur le succès de Grand Theft Auto V, Rockstar Games, son éditeur, a réalisé plus d’1 milliard de dollars de recettes en trois jours de vente seulement ! Pour en savoir plus sur son incroyable campagne marketing, cliquez ici.

Restez branché sur l’actualité du jeu

GTA V sur PS3

Pour suivre toute l’actualité de GTA V et de GTA Online, les nouvelles vidéos, astuces, codes, annonces… que ce soit pour la Xbox 360, la PS3 ou encore la version PC, rendez-vous sur le portail d’informations grandtheftauto5.fr.

Articles liés