Loisirs

Comment faire un geste écologique en faisant appel à un spécialiste des épaves automobiles ?

Votre voiture a rendu l’âme et il faut vous débarrasser de l’épave. Confier l’épave, gratuitement, à un spécialiste, vous assure de participer à la préservation de l’environnement. Le non-respect des règles vous rend passible d’une amende.

Comment une épave peut-elle être toxique pour l’environnement ?

Vous n’avez pas le droit de laisser un véhicule hors d’usage abandonné, que ce soit sur la voie publique ou dans votre propriété. Vous devez faire appel à un spécialiste de l’enlèvement, en Normandie, pour vous en débarrasser dans les règles. Conserver une épave de voiture dans son terrain, revient à s’exposer à des matières dangereuses pour la santé. Ainsi qu’il est mentionné dans le décret n°2002-540 du 18 avril 2002, relatif à la classification des déchets, qu’un véhicule à l’état d’épave, non dépollué, est considéré comme un déchet dangereux.

En effet, de nombreuses substances toxiques se retrouvent dans les différents liquides présents dans les circuits et les filtres de la voiture. Les huiles de vidange et de frein sont tout aussi polluantes que le liquide lave-glace ou les gaz contenus dans le système de climatisation. La batterie contient, elle aussi, des produits dangereux. Le spécialiste est habilité pour la destruction du véhicule.

Quelles sont les formalités pour faire enlever son véhicule hors d’usage ?

Lorsque vous prenez contact avec un épaviste, vous devez tout d’abord remplir un formulaire et envoyer les documents indispensables à son intervention : Il vous faut vous procurer le certificat de non-gage auprès de la Préfecture de votre département. Cette attestation, que l’on peut se procurer en ligne, permet de vérifier que l’épave n’est pas gagée, c’est-à-dire qu’elle ne sert pas à garantir une dette.

En effet, vous devez céder le véhicule à l’épaviste pour qu’il puisse la prendre en charge. Il faut remplir un certificat de cession du véhicule au nom de la société qui enlève l’épave. Bien entendu, vous devez justifier votre identité en joignant une copie de votre CNI (carte nationale d’identité) ou de votre passeport. La carte grise doit être rayée avec la mention « vendue ». Le spécialiste pourra alors enlever le véhicule.

Bon à savoir : l’épaviste prend aussi en charge les véhicules accidentés qui ne sont pas réparables ou VGE (véhicule gravement endommagé).

Articles liés